Numéro 91
Thème du numéro : Rhumatologie, Cardiologie, Cancérologie et Éthique

Ça y est, très bonne nouvelle, on voit enfin le bout tunnel de cette crise avec la vaccination de masse qui a bel et bien démarré. Quelle folle saga cette vaccination ! Revenons sur quelques faits marquants.
 
Nous devions utiliser massivement un vaccin efficace, l’Oxford/AstraZeneca, et pour des cas extrêmement rares de thromboses, le principe de précaution, poussé comme d’habitude à l’extrême, relayé en boucle dans les réseaux sociaux et dans les medias a semé un doute déraisonnable dans l’esprit de la population.
 
Par ricochet, on se demande où en serait notre vaccination sans l’ARN messager avec notamment Pfizer, qui a pris un risque en utilisant cette technologie pour la première fois dans un vaccin et qui a mis en place d’importants moyens de production avant même de connaître l’issue de leur recherche.
 
La vaccination est médiatique, économique mais aussi très politique, elle est au centre de stratégies géopolitiques avec des relents de guerre froide entre l’UE et les USA versus la Chine et la Russie.
 
Mais l’essentiel est bien que 60 % de notre pays se fasse vacciner et nous en prenons le chemin avec l’extension de la vaccination à tous les Français qui ne saurait tarder.
 
Pour revenir à ce numéro, il est consacré à la rhumatologie avec un article sur le diagnostic des lombalgies d'origine inflammatoire et sur la pseudo-polyarthrite rhizomélique, une maladie qui n’est pas si rare chez le sujet âgé. Ce numéro porte également un regard sur la prise en charge de la femme en s’appuyant sur les différences et les spécificités physiologiques notamment dans le domaine cardiologique, et pour le prolonger, vous trouverez les résultats d’une enquête fort intéressante sur votre relation avec vos patientes. Enfin, nous terminerons par un plaidoyer pour changer votre regard sur l'approche du cancer chez le sujet âgé et un éclairage très instructif sur la problématique des conflits d'intérêt.
 
Je terminerais par une autre bonne nouvelle, c’est la période de déconfinement annoncée.
 
Le calendrier devait permettre aux congrès Preuves & Pratiques à partir de la mi-juin de se tenir en présentiel !
 
Nous avons hâte de vous y retrouver !
 
Orléans le 29 mai, Angers le 5 mai, Beaune le 12 juin, Besançon et Reims le 19 juin, Brest et Caen le 26 juin et Paris le 3 juillet.

Bonne lecture ! Et restons tous prudents !


 

Renaud SAMAKH
Directeur de la publication

 

Consulter les archives de la revue                           S'abonner à la revue Preuves & Pratiques